Ecett Networks

PRATIQUES D’ACCUEIL DE LA NAFM EN ÉMILIE-ROMAGNE

Gruppo CEIS – Modena – Italie 28.05.2021

Annalisa Pezzini & Claudio Falavigna 

 

La mission du CEIS est d’oeuvrer dans le domaine du mal-être sous toutes ses formes, en particulier les adolescents et les enfants, mais pas seulement. Les entités du Groupe traitent de phénomènes tels que les addictions, la santé mentale, les troubles de l’alimentation, le sida, l’immigration et la détresse juvénile.

Que fait le Groupe Ceis dans le domaine des mineurs? 

Ceis est un système articulé de services éducatifs pour les enfants et les adolescents et œuvre pour la prévention et le rétablissement de la détresse physique, psychologique et sociale des enfants et des adolescents. Le résultat est un ensemble d’opportunités éducatives et sociales qui favorisent, en collaboration avec les familles et d’autres organismes socio-éducatifs de la région, le développement psychophysique et social harmonieux et le plein épanouissement de la personnalité des enfants. 

 

Les pratiques d’accueil des Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA):

 

Types de service pour mineurs 

  • communautés éducatives résidentielles et semi résidentielles 
  • communautés pour l’autonomie 
  • communauté d’accueil rapide 
  • communauté pour femmes enceintes et mères avec enfants 
  • communauté familiale 

L’objectif est de promouvoir des politiques de prévention et de réadaptation en cas de détresse physique, psychologique et sociale, en communication avec les autres établissements de santé et d’enseignement scolaire de la région.

Le réseau, formé par les différentes structures du groupe, constitue un parcours pédagogique idéal qui offre un système d’accueil, de protection et d’intégration qui accompagne le mineur de la naissance à la majorité jusqu’à l’accomplissement complet de l’autonomie. Les droits des enfants et des adolescents sont assumés par le groupe Ceis comme une référence politique et culturelle et comme un critère de base pour guider leurs choix. L’engagement au quotidien vise donc également à soutenir les compétences parentales, en fournissant aux familles des outils pour faire face aux phases de changement, ainsi qu’aux moments de crise. 

L’approche du groupe est celle de la prévention, cherchant à apporter des réponses qualifiées et flexibles aux enfants et aux jeunes dont les familles ne peuvent garantir une croissance harmonieuse. Le développement de ces services en faveur des mineurs se développe et se consolide d’année en année, en accordant une attention particulière aux changements d’âge, au développement, aux facteurs de risque et de protection dans le monde de l’enfance et de l’adolescence et aux différences culturelles des mineurs pris en charge. 

 

Le “tuteur volontaire” 

Lorsque le MENA arrive en Italie, étant mineur et sans parents, il est placé sous la protection formelle de la municipalité qui à son tour le place dans une structure éducative ou pour l’autonomie où le mineur est suivi par une équipe d’éducateurs (mais a généralement aussi un éducateur de référence). Le lien entre la Municipalité, la Communauté, le Mineur et éventuellement un tuteur volontaire est tenu par l’assistante sociale qui est à la Municipalité. Le tuteur volontaire est une personne extérieure tant au CEIS qu’à la Municipalité, c’est un citoyen “normal” qui, après avoir suivi un cursus spécifique, peut prendre en charge le MENA dans le sens d’accompagner la croissance comme un point de référence supplémentaire sur le territoire.

La loi 47/2017 fut introduite sur la base de bonnes pratiques antérieures répandues dans certaines parties du territoire national; elle invite les citoyens particuliers à remplir le rôle de tuteur volontaire de manière plus directe et efficace (également grâce au nombre maximum de mineurs qu’un tuteur volontaire peut suivre: trois jeunes). Le tuteur volontaire est en effet appelé à être le nouveau point de référence pour les mineurs étrangers non accompagnés, facilitant leur croissance dans la société d’accueil et contrôlant la protection de leurs droits. 

 

Extrait de la bonne pratique rédigée par Yves Delbar suite à son stage Ecett chez GruppoCeis à Modène  “La fluidité du réseau ceis en émilie-romagne et les pratiques d’accueil des mena en institution” (bonne pratique consultable sur la plateforme e-learning de Ecett

 

 En aidant l’opinion à surmonter les clichés sur l’étranger le centre met l’accent sur les différences d’un point de vue constructif et positif et propose des moyens d’intégration.  L’engagement du CEIS est de soutenir ces migrants éprouvés par des situations de privations et de souffrances en construisant avec eux des parcours de citoyenneté (apprentissage de la langue italienne, école, formations, autres apprentissages…).  Les différentes structures du groupe CEIS proposent un programme éducatif qui offre un système de protection et d’intégration jusqu’à l’âge de 18 ans aux MENA.  Nous avons rencontré  les services suivants:  “Argonaute”, “Pio istituto Paride Colfi”, “Villagio del Fanciullo”.. Par exemple le Centre d’accueil “Argonaute” accueille notamment des garçons mineurs non accompagnés qui ont entre 16 et 18 ans. Le Responsable, Achile exprime que la difficulté, la frustration dans son travail avec les mineurs non accompagnés non demandeurs d’asile (c’est le cas aussi en Belgique), est que tout s’arrête le jour de leurs 18 ans.  A partir de ce moment le jeune retrouve un membre de sa famille en Italie, s’il a la chance d’en avoir un, ce qui est souvent le cas nous a-t-on précisé.